Au détour de Livraddict

Dans ce roman, le lecteur suit principalement les traces de Sicara, une jeune femme Douée, orpheline et exilée de son pays natal. Elle se présente au Conservatoire pour devenir Apprentie Mage, ainsi développer son Don, mais aussi se faire accepter dans la Ville-Haute, elle qui vient des Bas-Quartiers. Elle vit dans un monde où tout est régit par l’Édit, un livre où sont inscrites les valeurs morales que doivent respecter à la lettre les habitants, et plus encore les Doués. Après un premier refus parce qu’elle est trop jeune, elle n’a plus le choix que de s’engouffrer dans la dernière salle ouverte, celle que tous les aspirants redoutent. Après une scène de rare violence magiquement parlant, elle sera la dernière à quitter la pièce, et le Maître sommé de choisir un Apprenti sous peine de renvoi, la rappelle. Elle se retrouve sous la férule du Mage le plus puissant de tout Alambrisa, et sa vie entière va en être bouleversée.

L’auteure nous dépeint un monde complexe, dense, régit par un livre qui prône la paix et où chacun doit œuvrer pour la communauté. Un monde idéal en fait ! Mais un monde où tout n’est pas aussi rose que ne le laisse penser le début du récit. Cet univers parfait va bien plus tard se révéler pas aussi rose que cela lorsque l’auteure va nous mettre dans la confidence et nous faire découvrir ce qu’est le moteur de cet édit, la Cause. Une Cause qui qui pour le Conseil est dangereuse pour l’Humanité.
Géographiquement l’univers se révèle au lecteur par petites touches, tout au long du récit l’on découvre les différents continents et les particularités de sa population. On est à priori dans un univers médiéviste classique si l’on excepte le fait qu’il soit régit par de nombreuses lois. Il manque malheureusement une carte pour suivre les déplacements des protagonistes principaux et de se faire une idée précise de l’étendue des terres.
L’intrigue quand à elle est plutôt classique puisqu’il s’agit de lutter contre un grand Méchant qui veut éradiquer Alambrisa. Mais si le postulat est basique, la manière de conduire l’intrigue est moins courante en fantasy car elle est menée à la manière d’un policier, l’auteure procédant par petites touches, à savoir des attentats et des manœuvres pour discréditer l’un des Maîtres, avant de nous faire découvrir clairement le fil rouge du récit.
[…]
Au final, certes l’on est dans une fantasy plutôt classique, sans réelles innovations dans le genre, mais au synopsis entièrement maîtrisé, ce qui permet de passer un très bon moment de lecture et l’on aimerait retrouver l’auteure dans une fantasy plus rythmée.
Par GoupilPM
Publicités

Une réflexion sur “Au détour de Livraddict

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s