Au détour du site Goodreads

Yeux Sicara

L’Edit d’Alambrisa  : 4.375/5

Malgré quelques défauts (mais quel livre n’en a pas ?), L’Edit d’Alambrisa est un livre addictif qui vous empêchera de dormir la nuit tellement vous voudrez continuez à le lire. Commençons par ce que j’ai préféré, c’est-à-dire les personnages. J’avais rarement lu un livre dans lequel j’avais adoré TOUS les personnages, sans exception. Ils sont tous très bien écrits, réalistes dans le sens où ils pourraient très bien être réels, et surtout très attachants (enfin, pas les méchants mais les gentils oui). Sicara est tout bonnement le personnage principal rêvé. Elle a du caractère, une vraie personnalité et un cœur immense. Pour faire simple, Sicara et moi nous entendrions très bien si elle était plus qu’un personnage de fiction. Les bessons (jumeaux) m’ont un peu rappelé les frères Weasley tellement ils étaient constamment en train de se mettre dans beaux draps. Je pourrais parler de chaque personnage un par un mais je ne ferais que me répéter. Sachez simplement que le livre vaut le coup d’être lu rien que pour eux.

Alors oui, j’ai adoré les personnages mais il faudrait aussi parler un peu du reste du livre. Tout comme Maïssa, j’étais perdue au début. Impossible de savoir où j’étais et, plus on en apprenais plus j’étais perdue. Mais au fur et à mesure des pages, je me suis rendu compte que ce n’était pas si gave que ça. Les fondamentaux sont compris au fur et à mesure et, lorsque l’intrigue est lancée, on oublie tout le reste. D’ailleurs, en parlant de l’intrigue, on peut dire qu’elle se découpe en plusieurs sections, ou deux au minimum : l’apprentissage de Sicara, puis les … complications. Les 100 premières pages du livre sont un peu plus lentes puisqu’il faut poser les bases et intégrer Sicara dans son nouvel environnement. La seconde partie du livre (le livre est intelligemment découpé en plusieurs parties qui suivent l’avancement de l’intrigue) sonne le début de l’action, mais c’est dans la troisième partie qu’il devient vraiment dur de poser le livre. Plus on avance, plus on veut avancer. Plus on en apprend, plus on veut en apprendre. Plus la fin s’approche, plus on voudrait qu’il y ait plus de pages (alors qu’il y en a déjà énormément). Pour faire bref, une fois qu’on commence la lecture, on est comme captivé et il est vraiment dur de s’arrêter. Alors, certes, le livre a des défauts et il y a certain moment où les choses semblent amener de façon assez un peu moins naturelle mais on les oublie rapidement. En effet, l’intrigue palpitante, les personnages attachants et les mystères à résoudre font que l’on est constamment investi à 100 % dans l’histoire. On pourrait croire que le nombreux nombre de pages est décourageant mais pas du tout.

Un autre élément qui m’a aussi beaucoup plu est la noirceur apportée par petites touches ici et là tout au long du récit. Le Maître de Sicara, Ergej Ienisei, est décrit comme le plus mystérieux de tous mais aussi le plus sévère et le plus … sadique. Voir Sicara et son maître évoluer dans ce qui leur était étranger il y a encore peu (puisque Sicara est la première apprentie du Maître) était simplement génial. Leur relation est vraiment l’un des éléments que j’ai préféré. Bien sur, il y a d’autres personnages noirs mais je ne peux pas trop en parler pour ne pas vous spoiler.

Pour résumer, j’ai vraiment aimé ce livre. Lorsqu’un éditeur ou un auteur nous envoie un livre, on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre mais je n’ai vraiment pas été déçue. L’Edit d’Alambrisa est un livre à l’intrigue palpitante, aux personnages attachants et au monde passionnant. Je le conseille à tous les fans de fantasy, ou tout simplement à ceux qui veulent lire un livre différent et unique.

Note : 4.375/5
•qualité d’écriture : 4/5
•personnages : 5/5
•monde/intrigue : 4/5
•plaisir de lire : 4.5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s