Qui sommes-nous ?

Editions du monde premier

Monde Premier est une association d’auteurs auto-édités.

Il s’agit d’un groupe d’entraide bénévole dont le but est de transformer les idées nées de l’imagination en objets tangibles, que les futures pages soient destinées ou non à côtoyer celles des plus grands sur les étagères des bibliothèques.

Nous pensons que la seule façon de savoir si une œuvre est vouée au succès est de lui donner la possibilité de rencontrer un public.

C’est à partir de ce moment que son histoire s’écrira…

Publicités

Premières lignes…

bannière enluminée fine

Je ne suis pas une histoire.

bannière enluminée fine

Une éternité.

C’était le temps qu’il lui semblait avoir passé le dos collé à ces briques humides, la pluie ruisselant sur ses épaules par une brèche dans la toiture. Elle était glaciale. Tout ici était glacial. D’abord la pluie, bien sûr, mais aussi ses loques détrempées et le gris des tuiles cassées. Et puis la peur, évidemment. Un étau invisible et implacable qui lui broyait l’estomac. Quoique… En dépit de sa situation, il faillit laisser échapper un rire nerveux. Ça, c’était la faim, pas la peur. Lire la suite

Alerte résurrection !

scribay

Ok, j’y vais un peu fort, mais il y a un peu de ça, même si ce n’est pas le propos pour le moment.

Je profite de cet espace pour parler de mon nouveau projet, qui est désormais plus qu’un projet puisqu’il est en cours. Il s’agit de l’écriture d’un roman jeunesse-fantasy qui je l’espère, sera achevé à l’issue du NaNoWriMo.

Afin de me motiver, je me suis inscrite sur le site scribay.com, qui permet de publier ses travaux en cours d’écriture. Le roman est donc publié au fur et à mesure, et chaque lecteur peut donner son avis et des conseils. C’est assez déstabilisant au début, car j’ai coutume de couver mes écrits et de les « bricoler » à l’infini avant publication (preuve en est, le tome III de L’Ordre du Domaine Unique n’est toujours pas dispo !). Mais au final, mon écriture est plus directe et plus efficace. Moins de tergiversations de mon côté, et plus d’action du côté des personnages. 

Je ne ferais pas ça pour tous mes romans, mais c’est un mode d’écriture qui correspond plutôt bien à celui-ci. Néanmoins, je vous en laisse seuls juges : rendez-vous sur scribay.com !

Galerie

Le schéma de l’album

Que de souvenirs ! Une 3e planche a rejoint les deux premières, mais on s’en tient toujours à deux assistantes velues, pas une de plus (les bébés humains – même chevelus – ne comptent pas).

Le sac à malice

On sent une légère différence de caractère entre le bon gentil berger allemand (Maïla, alors âgée de trois mois et demi) et le loustic furie nocturne (Perle, deux mois).

Voir l’article original

Premières lignes : Le Chant du Monde

barque

« Laisse aller le torrent du temps,
qu’un jour s’en aille, un autre vienne.
Ils auront grand besoin de moi,
me chercheront, me languiront,
pour forger le Sampo nouveau,
jouer l’arpège en cithare neuve,
pour guider la lune nouvelle,
et délivrer le soleil neuf,
quand ils n’auront soleil ni lune,
ni le chant de joie sur la terre. »
[…]
Ainsi Väinö met en panne,
il amarre sa barque au large.
Il a laissé le kantélé
à Suomi, belle cithare,
pour le peuple la joie sans fin,
et les grands chants pour ses enfants.

Lire la suite

Fin d’un compte à rebours et fin d’année fracassante… au sens propre !

C’est avec beaucoup de retard que j’ai effectué le tirage au sort promis suite à l’appel à lecteurs de A rebours.20190105_134050

J’ai voulu jouer les cascadeuses hollywoodiennes sur l’autoroute, mais sans formation, je dois dire que ce n’est pas une expérience très agréable. En bonne convalescente, j’ai donc délégué la lourde tâche du tirage au sort à une patte (pas toujours) innocente (ni blanche).

Trêve de bavardages : voici les résultats !

Félicitations à Marie-Nel qui remporte un exemplaire papier de A rebours, et bonne année à tous !

Alix

Nouvelles chroniques : A rebours

couverture complète

Merci à ce quatre nouvelles lectrices pour leurs retours sur A rebours d’Alix d’Angalie. Vous pouvez cliquer sur les noms des blogs pour accéder aux chroniques complètes.

« Alix d’Angalie offre avec son roman une belle échappée où la vie est aussi magnifique que cruelle. »

Esmeralda du blog Les miss chocolatine bouquinent.

« J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce roman, son atmosphère, son folklore [mais] je suis mitigée face à la romance. »

Maïssa du blog Lestrange in Wonderland.

« J’ai beaucoup aimé cette lecture, où l’on ne parle pas que de l’amnésie, d’autres sujets sont aussi abordés. Cela en fait un roman complet que je vous recommande. »

Marie Nel du blog Marie-Nel lit.

Des nouvelles du désert…

Avant la publication du troisième volet de L’Ordre du Domaine Unique, Le Peigne noir de Nibur (T.1) fait peau neuve.

1. Le Peigne noir de NiburLe contenu a été revu : nouvelles corrections sur le fond et la forme. Pas de changements radicaux dans l’histoire, bien sûr, mais des ajustements qui rendent le rythme plus régulier. Et bien sûr, une réflexion est en cours au sujet de la couverture. Peut-être y aura-t-il une nouvelle édition, tout en conservant la version d’origine. C’est l’avantage de l’autoédition !

Chronique : Merle

Merci à Alouqua, du blog Le monde enchanté de mes lectures, pour sa confiance renouvelée !L1

L’original de sa chronique est ici !

« Quelle joie et quel plaisir pour moi que de retrouver la plume d’Alix d’Angalie, je vous en parlais il y a peu avec A rebours , et franchement j’avais hâte de pouvoir la lire à nouveau. Si mon choix c’est porté sur ce conte, c’est que l’original est tellement connu que je voulais absolument découvrir la version d’Alix. Je n’ai certainement pas été déçue, déjà par le récit, mais les illustrations qui parsèment le livre, je les trouve superbes, un délice pour les yeux, en tout cas pour les miens ce fut le cas. Lire la suite